Pause déjeuner – Atelier de co-développement mensuel

Classé dans : Agenda | 0
Pause déjeuner

Jeudi 14 mars
12h-14h – Salle de réunion
Archeomed® – 17 chemin de Séverin – 13200 Arles
Gratuit / ouvert à tous

Atelier de co-développement mensuel – initié par le Réseau des acteurs solidaires et accueilli par Archeomed® le 14 mars.
 
Difficultés de mobilisation de bénévoles, de publics, changement d’échelle, recherche de financements ou de partenariats… ça vous parle ?
Cela vous dit-il d’en parler entre acteurs solidaires ? De créer des liens entre réseaux ?
 
Cet atelier mensuel, initié par le Réseau des acteurs solidaires, s’adresse à tous ceux et celles qui sont engagée.s dans des projets collectifs d’économie sociale et solidaire, de transition et de développement local. Il propose de s’appuyer sur l’intelligence collective pour vous aider à trouver des solutions. Le temps d’un déjeuner tiré du sac, pratiquons ensemble une méthode rapide et enrichissante.
 
Une problématique est soumise au groupe et des solutions apportées grâce à une méthode efficace s’appuyant sur l’intelligence collective. Vous rencontrez une difficulté que vous souhaitez soumettre ? C’est l’occasion !
 
Le réseau des acteurs solidaires :
Jean Colomina (Attention culture)
Marine Buu (États généreux)
Juliette Duquesne (Intermade)
Régis Mitifiot (Regards)
Benoît Berna (Les 600 biens)
Florine Vanorlé (Mise à jour)
Dalia Navarro (Mutuelles de France)
Jean-Marie Queirel (Secours populaire)
Laudine Jacquet (Glaneurs Glaneuses)

 

 

>> Curieux.se ?

Méthode d’accélérateur de projet (1h)

 Pour assurer le succès d’une telle démarche, il est important de s’approprier la méthode et de suivre les règles qui en découlent.

Trois rôles devraient être assurées :

  • un exposant : la personne qui présente sa situation problème
  • un animateur – gardien de la méthode : présente rapidement la méthodologie, rappelle les règles, assure le bon déroulement.
  • un secrétaire : celui qui prend les notes (fonction partagée sur etherpad)

Étape 0 : préparation (5 min.)

Au début de la rencontre, le groupe devrait choisir :

  • une personne qui présente sa situation-problème : il est conseillé qu’elle prépare sa question en amont à partir de sa réflexion sur ce qu’elle vit comme difficulté dans sa pratique professionnelle.
  • un animateur (gardien de la démarche)
  • une personne qui prendra les notes (ou fonction partagée sur pad)

Étape 1 : exposé de la problématique ou de la situation (5 min)

La personne qui a accepté de soumettre son problème expose le plus clairement possible la situation et son contexte. Elle exprime ensuite la façon dont elle définit le problème. Les autres membres de l’équipe écoutent.

Étape 2 : clarification de la problématique (5 min)

Les membres du groupe formulent les questions pour bien cerner la situation; ils doivent, à cette étape, s’en tenir à des questions d’information factuelle (meilleurs compréhension du contexte par ex). La personne qui a exposé sa situation apporte les précisions ensuite.

Étape 3 : contrat – reformulation de la question (1 min)

La personne qui a exposé sa situation précise clairement ce qu’elle attend des autres membres du groupe. (je voudrais que le groupe m’aide à .…)

Étape 4 : réactions, commentaires, suggestions (20- 30 min)

Ce sont surtout les autres membres du groupe qui interviennent : Ils donnent leurs impressions, réactions,perceptions connotées d’évaluation et d’interprétation de la situation.. Ils s’appliquent surtout à proposer une façon de voir autrement la situation, à la recadrer. Ils peuvent faire des suggestions pratiques ou donner des conseils. La personne qui a exposé sa situation écoute et s’impose à ne pas intervenir. Elle a tout intérêt à noter par écrit ce qui lui paraît pertinent de retenir.

Étape 5 : Synthèse et plan d’action (5–10 min)

La personne qui a exposé sa situation prend quelques instant pour finaliser en mini plan d’action des remarques exprimées par les membres du groupe (une synthèse personnelle de ce qu’elle retient).

Pendant ce temps , les autres participants notent les idées et remarques qui peuvent leur être utiles dans leurs projets (idées transversales etc)

Après ce temps d’écriture , la personne qui a exposé sa situation présente son plan d’action, indique la façon dont Coop-tic – Méthode d’accélérateur de projet – CC By-Sa (coop-tic.eu)elle entend donner des suites. Les autres membres du groupe n’ont pas à discuter des choix de la personne ou de son plan d’action; ils se comportent plutôt comme des témoins du cheminement de cette personne; ils peuvent exprimer leur soutien et leur encouragement. Les idées « transversales » notées par les autres participants, seront présentées en grand groupe ensuite.

Étape 6 : Évaluation et intégration des apprentissages, vécu (5 -10 min)

Pour fermer correctement la rencontre, il convient de faire un retour sur ce qui s’est passé. La personne qui a demandé de l’aide peut exprimer son vécu ; le groupe peut évaluer sa façon de procéder et, au besoin, y apporter des correctifs pour la prochaine rencontre. Il est recommandé au groupe de se donner quelques minutes pour que chaque membre puisse noter ce qu’il retient de cette rencontre.

(adapté de : Payette, A. et Champagne, C. Le groupe de codéveloppement professionnel, Sainte-Foy, Les Presses de l’Université du Québec,1997)

Coop-tic – Méthode d’accélérateur de projet – CC By-Sa (coop-tic.eu)

 

____________
C’est quoi ce rendez-vous des pauses déjeuner ?
Un acteur local est invité à partager un temps convivial dédié à la découverte de pratiques innovantes et d’outils collaboratifs. Une action proposée par Archeomed® dans le cadre de son programme d’animation et d’ouverture du site de mutualisation des métiers de la Culture et des patrimoines.